top of page

Dans la presse

''Le Petit Journal de Stockholm'' : 17 avril 2023

« Un chihuahua dans la théière » - Polar nordique

Rencontre avec Chris L. P. Elliott

Par Fabienne Roy | Publié le 17/04/2023 à 06:00 | Mis à jour le 17/04/2023 à 06:00

 

Rencontre avec Chris L.P Elliott écrivain et grand voyageur. Marin pêcheur, il sillonne les mers du monde avant de devenir professeur d’histoire-géographie et enseignera en Inde au Japon en Nouvelle-Calédonie, à Macao et à Hong-Kong. Grâce à sa plume il nous fait désormais voyager. Un chihuahua dans la théière- Week-end à Borhholm est son premier roman. 

 

Chris, présentez-vous à nos lecteurs

J'ai débuté ma carrière comme marin, sur des bateaux de pêche. Devenu professeur d'Histoire et de Géographie dans des lycées français internationaux à l'étranger ainsi que dans des universités, j'ai abondamment voyagé. J'ai eu envie d'écrire sur des personnes et des lieux afin de les faire découvrir sans pour autant rédiger des carnets de voyage, des guides ou des livres d'histoire. L'écriture de polars et le thrillers est une manière d'habiller cela dans des fictions. L'optimisme ambiant de mes romans, leur nonchalance mais aussi leur sérieux, reflètent ma personnalité. 

 

Quelle est l'intrique de ce livre ?

Elle débute par la découverte du cadavre d'un bébé chihuahua nain mort noyé dans une théière dans un café suédois. Les amis sur la table desquels la théière a atterri vont vouloir savoir pourquoi et comment le malheureux animal a pu ainsi finir ses jours. Ils se demandent aussi où se trouve son maître. Débutant dans le milieu des concours canins, l'enquête sort rapidement de ce cadre. Secondé par un commissaire de Police suédois peu ordinaire, les amis se lancent des pistes qui font écho à l'histoire de monde nordique, de l'An Mil à nos jours. Ils vont mettre à jour un complot moderne et scientifique.


Pourquoi vous-êtes-vous lancé dans l´écriture d'un polar suédois ?

Plus qu'un ''polar suédois'', car la moitié de l'enquête se déroule aussi à Bornholm, une île danoise, le roman est résolument ''nordique''. Il appartient au genre ''Cosy Mystery'' dont l'inventeur est Agatha Christie. Ce roman est nordique car ce type de récit ''décalé'' est très pratiqué par les auteurs suédois et finlandais aujourd'hui. Il est également ''nordique'' grâce à la part qu'il accorde à la nature et à sa perception. De ''suédois'', le roman possède des lieux, la Scanie, la ville de Ystad, de nombreux personnages et de rappels de faits historiques anciens ou récents.


Quel est votre lien avec la Suède ? 

C'est avant tout un lien culturel, consécutif aux lectures et aux voyages effectués dans ce pays qui débouchent sur des noms comme Varègues, Uppsala, Charles XII, Vasa, Linné, Stockholm, Gotland, Nordenskjöld, Bisko Nat' Park ... ou encore Henning Menkel et son héros Kurt Walander auxquels je fais un clin d'oeil dans le roman. La Suède est un pays que j'aime beaucoup. D'ailleurs dans la page de présentation de me mes romans, j'ai illustré ceux-ci de plusieurs photos que j'ai prises en Suède.


Quels sont vos prochains projets littéraires ?

J'ai publié un autre roman depuis, un thriller intitulé "Macau Bazar'' dont l'intrigue se déroule à Macao, en Chine, la capitale mondiale du jeu. Dans ce thriller, je fais allusion à la dimension suédoise de certains personnages puisque les principaux y vivent. Je sors prochainement un troisième roman ''Cirque Polaire''  dont l'action se déroule dans l'Arctique européen et d'où la Suède n'est pas absente. J'ai d'autres projets de livres sur de nombreux endroits, car j'ai beaucoup voyagé.

Chihuahua BEE détail.jpg

Un deuxième article dans ''La Renaissance'',
le 1er avril 2022

Scan_0019_edited.jpg
Scan_0020_edited.jpg

Un premier article dans le JSL, le 9 janvier 2022...
mais je n'ai jamais enseigné le Français, ni les Lettres, mais l'Histoire !

bottom of page